ACTUALITES DU CLUB    

 


Le match entre le deuxième au classement et le dernier a donné lieu à une partie très serrée qui s'est « jouée » à la dernière minute.

En concédant un but en toute fin de match, les visiteurs avaient tout lieu d'être déçus. « Certes, la victoire de Bégard est normale au vu des occasions de but en première période, mais c'est dur et frustrant pour mes joueurs », déclarait l'entraîneur-joueur de Rotrenen, Lewnieski, dont la formation n'a pas démérité notamment en seconde période. Dans le camp bégarrois, on l'affichait modeste.

Christophe Mondon, content du résultat final bien sûr, regrettait « les occasions manquées de la première période », où à plusieurs reprises, son équipe avait la main mise sur le jeu et a multiplié les combinaisons de jeu, alternant les longs ballons et les passes redoublées, sans pouvoir conclure.

On mentionnera pas toutes les occasions de but, ballons sauvés sur la ligne, frôlant de cadre le quelques centimètres ou les duels gagnants du gardien visiteur Eatir Madhi. Quand Tanguy ouvrait le score à la 52e, on pensait que le plus dur était fait pour les Bégarrois. Mais à l'heure de jeu, après un choc entre deux joueurs, il s'en suivait une petite hésitation chez les Blanc et Noir, alors que les visiteurs poursuivaient le jeu et Le Fur s'en allait battre Boété et égaliser, au grand dam des joueurs locaux. Dès lors, le jeu perdait sa fluidité. Alors que l'on jouait dans le temps additionnel depuis cinq minutes, Mondon, sur un centre de la gauche, trouvait au premier poteau Le Bars, qui marquait le but de la victoire. 


La fiche technique 

Arbitre : 
Tony Goaer. 
Mi-temps : 0-0. 
Buts. Bégard : Tanguy (52'), Le Bars (90'+5); Rostrenen : Le Fur (61').

 
 
@Le Telegramme : Le leader avec autorité
 

Hiérarchie respectée à Rostrenen où les locaux, en situation de plus en plus compliquée, n'ont pas résisté longtemps au leader paimpolais.

Paimpol avait déjà la situation bien en main après avoir ouvert le score par le capitaine Benjamin Guyomard, idéalement placé et qui ne laissait aucune chance à Eatir (0-1, 14'). Plus on s'approchait de la pause et plus la ligne offensive visiteuse accentuait la pression échouant à plusieurs reprises sur Eatir, jusqu'à la deuxième réalisation de Guyomard, à nouveau servi sur un plateau après un bon travail côté droit du tout jeune Maudez Corfdyr, 17 ans seulement (0-2, 40').

La seconde période allait être à l'image de la première et l'entraîneur local, Jimmy Lesniewski, reconnaissait : « Il n'y a rien à redire sur leur succès, c'est l'équipe qui possède le meilleur jeu collectif de notre championnat ». Paimpol multipliait les occasions d'enfoncer le clou mais, dans des conditions de jeu de plus en plus difficiles, se contentait, si l'on peut dire, d'un troisième but signé Florian Callac sur un centre au cordeau de Quentin Le Mat (0-3, 56'). « Nous avons une équipe très jeune, rappelait l'entraîneur visiteur Ludovic Le Gall. Et dans ces conditions, sur un championnat qui est très long, le risque est de ne pas durer dans le temps. Mais pour l'instant, ce n'est pas le cas puisque nous consolidons notre première place avec la meilleure attaque et la meilleure défense. » 


La fiche technique 

Arbitres : 
Alexandre Joly assisté de Franck Josselin et Michel Allaire. 
BUTS. Guyomard (14', 40'), Callac (56').

 

Le Télégramme :
CS Plédran - Rostrenen FC (2-1) : Plédran s'impose difficilement


 

Dans une rencontre où le suspense n'aurait pas dû exister, les protégés de Jérémy Toutain se sont fait peur dans une fin de match, d'abord interminable, puis houleuse entre les deux clans. Les Plédranais cumulaient les occasions comme un collier de perles dans les premières minutes. Le Manchec dévissait une première opportunité (2') et voyait sa demi-volée de qualité arrêtée par Eatir, le gardien visiteur (4'). Sur un centre de Guillet, la tête de Sehercule n'était pas assez appuyée (5'). Guillet reprenait un centre en retrait qui ne trompait pas non plus la vigilance de Eatir (7'). Après avoir fait passer l'orage, Jimmy Lesniewski et sa troupe entretenaient l'espoir de bonifier la victoire obtenue à Grâces dimanche dernier. Une frappe de Le Panse obligeait Baron à se coucher (13').

 
Le Page donne de l'air
 

Et surtout Coadic, après un travail sur le côté de Moysan, ratait le dernier geste face au portier local (28'). Avant la pause, les Rostrenois allaient payer cher cette perte de balle au-delà de la ligne médiane, Videment lançait dans la profondeur Sehercule qui croisait sa frappe (1-0, 43'). Le second acte ressemblait quelque peu au début de rencontre : Le Manchec puis Chapin donnaient du fil à retordre à Eatir. Plédran réussissait le break sur un centre millimétré de Chapin, où Le Page plaçait le cuir sous la barre (2-0, 61'). Et alors que le match semblait plié, Rostrenen réduisait la marque sur un centre tir de Moyan qui surprenait Baron (2-1, 80'). « On prend les points ! » se satisfaisait Jérémy Toutain, le coach local. « Nous sommes dans une période où tout le monde a besoin de points. C'est parfois compliqué, on ne maîtrise pas tout, mais l'essentiel est fait. » De son côté, le coach rostrenois ne passera pas les prochaines vacances avec son homologue : « Je regrette son état d'esprit. Je suis persuadé qu'ils doivent finir à dix », évoquant un tacle d'Arradon à l'heure de jeu.

La fiche technique 


Arbitre :
Frédéric Lebreton.
Mi-temps : 0-1.
BUTS. CS Plédran : Sehercule (43'), Le Page (61'); Rostrenen FC : Moysan (80').

 
 
 
 
 
 

 


 

Le Telegramme : Rostrenen opportuniste



 
Après le succès aux dépens de Plaintel pour la reprise de janvier, on pouvait se prendre à rêver d'un rétablissement grâcieux en recevant un autre mal classé, en l'occurrence Rostrenen, pour cette dernière rencontre des matchs aller.

L'entame probante des locaux laissait espérer une certaine continuité mais leur manque criant de réalisme, à l'image de cette première frappe de Le Gal non cadrée (6') ou cette tête sortie du pied par son ex-coéquipier Eatir (28'), ou bien encore ce duel perdu par le capitaine grâcieux face au portier visiteur (37'), ne laissait augurer rien de très positif. Dans le même temps, Rostrenen ne s'était créé qu'une occasion par Lesniewski (31').

Au retour des vestiaires, Rostrenen faisait preuve d'opportunisme lorsque, sur un coup franc de Le Panse, Lesniewski détournait de la tête pour prendre Le Gruiec en défaut et ouvrir le score (0-1, 51'). Grâces pouvait s'en mordre les doigts, après avoir fait le jeu en première période, il devait courir après le score, ce qui devenait difficile au fil des minutes. Rostrenen, sans être génial, allait même se payer le luxe de doubler la mise : profitant d'une grossière erreur d'appréciation défensive, Coadic venait tromper Le Gruiec d'un lob astucieux (0-2, 61'). Les coéquipiers de Le Gal poussaient pour revenir au score notamment par Chanteur (72', 89', 91') mais sans réussite. 
                 

Concentré sur la lutte pour le maintien de Rostrenen, Paul Lotout l'est tout autant sur la forme de son cheval. Celui qui lui permet de prendre part à de nombreuses courses. Et avec qui il entrera peut-être dans la vie active. 


Tantôt balle au pied, tantôt cravache en main, Paul Lotout jongle entre football et équitation. De retour au Rostrenen FC après une escapade à Loudéac, le milieu de terrain est à la tête d'un emploi du temps bien chargé.« Faire de l'équitation mon métier » 
« J'ai deux entraînements de foot par semaine et un entraînement d'équitation le samedi matin, confie l'élève de terminale ES au lycée Notre-Dame de Campostal de Rostrenen. Mais de mi-novembre à fin mars, je ne monte pas à cheval ». Trois mois et demi qu'il consacre pleinement au football, à l'inverse des mois d'août et de septembre. « En début de saison, je ne joue quasiment pas au foot, car je suis souvent pris par les courses de chevaux organisées par France Galop. Je privilégie l'équitation, car c'est ma première passion, avoue Paul. Mon grand-père a tout le temps eu des chevaux de course et il a transmis cette passion à mon frère Armel qui est désormais jockey d'obstacles depuis six ans. Lui-même m'a transmis le virus et, à mon tour, je veux faire de l'équitation mon métier. Soit comme jockey, soit dans un poste autour des courses ». Si ses frangins Armel et François ont également joué au foot et notamment dans les catégories jeunes d'En Avant de Guingamp, Paul, lui, cherche à décrocher le maintien en R2 avec Rostrenen. Et grâce à leur succès face au Cob (1-0), dimanche dernier, les Rostrenois se sont tranquillement remis en selle.Au galop vers le maintien ?
« Ça nous a souri et ça nous a permis de reprendre espoir », apprécie le meneur de jeu de 17 ans. Cette fois, c'est contre les Plaintelais de Xavier Lotout (ex-Rostrenois et cousin de Paul) à la peine depuis trois mois (une victoire en six matchs) que les protégés de Jimmy Lesniewski vont tenter d'enchaîner. Pour revenir au galop sur Grâces et Plérin, leurs concurrents directs au maintien. 

G. P.
 

Le Telegramme : Un corner et puis c'est tout 


Comme il fait du bien ce succès à domicile aux Rostrenois contre le Cob !

Enlisés en bas du tableau pour cause de calendrier complètement perturbé, Jimmy Lesniewski et les siens retrouvent des couleurs même s'ils savent que la route est encore longue pour retrouver un semblant de sérénité. « Pour le moral, ce succès est essentiel, soulignait le coach. La preuve que rien n'est perdu. Il reste 13 matchs à jouer et il peut encore se passer beaucoup de choses ».
 
Tout s'était joué sur un double corner en tout de but de match. Le second essai a été le bon, Léo Le Panse trouvant Jérémy Moysan au premier poteau (1-0, 7'). Le Cob mettait la pression physiquement en fin de mi-temps et avait deux belles occasions par Jérémy Moulard qui, d'un maître tir, obligeait Eatir à détourner en corner (32') puis qui ratait le cadre au point de penalty après avoir fait le plus difficile.

Le même Moulard était toujours à l'offensive en seconde mi-temps avec les Minolien, Mahé et Le Roux mais Rostrenen faisait bloc en défense préservant son mince avantage.

?« Sans avoir réalisé un bon match, au vu des occasions, nous aurions pu ramener un nul, estimait Philipp Guinard, mais il y avait toujours une jambe ou un pied sur la trajectoire et il faut reconnaître aussi que nous sommes tombés sur un excellent gardien. » 

La fiche technique 

Arbitre : 
Virgil Huby assisté de Daniel Le Gac et Steve Samson. 

BUT : Moysan (7').


 
Le Télégramme

Rostrenen FC - SC Morlaix : 1-5 Morlaix en seconde période


Le début de match fut difficile pour des Rostrenois qui subissaient le jeu de Morlaix. À la 15e, concrétisation de la domination visiteuse par Réale sur service de Dogue. Le même Réale mettait Métayer, le gardien local, encore à contribution deux minutes plus tard, tout comme son coéquipier Le Roux. Pourtant, à la 33e, les locaux égalisaient par Lotout qui glissait la balle entre le gardien Traon et le poteau. Les locaux auraient pu rentrer aux vestiaires avec un petit avantage, si Boucher avait pu pousser la balle au fond des filets sur un centre de Caudal. 
Morlaix déroule 
 
En début de seconde période, deux erreurs individuelles faisaient basculer la rencontre. Le Roux, par deux fois, profitait de ces cadeaux pour porter la marque à 3-1. À la 71e, Réale inscrivait son deuxième but de l'après-midi sur un service de son capitaine et à la 85e, Le Roux s'offrait le coup du chapeau après un raid solitaire dans la défense rostrenoise. 
LABEL JEUNES "ESPOIR" FFF : Remise de la dotation


 
Samedi 11 novembre lors de la séance U9, les co-présidents Yannick PHILIPPE et Patrick GOAZIOU étaient heureux de remettre la dotation FFF aux éducateurs.

Après un long travail et des efforts consentis de tous les dirigeants, éducateurs et avec l'aide des parents et des arbitres, le RFC s'est vu recevoir le Label Jeunes Espoirs avec une dotation pour ses éducateurs. Ce Label est une aide précieuse pour les petits clubs, un outil permettant de faire un diagnostic complet sur le projet sportif et éducatif mais également sur le projet associatif. "Aujourd'hui l'école de foot se porte bien (80 licenciés, 4 éducateurs et 5 animateurs), nous proposons également des stages pendant les vacances. Nous devons maintenir nos efforts car l'avenir du RFC est ici ! "
Le Telegramme Rostrenen FC - CS Bégard : 0-1 La logique respectée
 

 

Jimmy Lesniewski n'était pas sans savoir que la tâche du RFC serait difficile au moment d'accueillir Bégard, après un début de saison compliquée.

C'est vrai que les Rostrenois se sont encore inclinés mais sans avoir à rougir. D'ailleurs, l'entraîneur bégarrois Christophe Mondon ne pavoisait pas : « Nous n'avons jamais réussi à obtenir ce but du break qui nous aurait mis à l'abri, disait-il et il nous a fallu être très vigilants pour garder le score en fin de match. »

Mais le succès visiteur est logique et l'entraîneur local le reconnaissait : « Nous avons réalisé un bon match, nous étions bien en place mais l'adversaire était supérieur techniquement et physiquement. »

Thibault Coadic et Jérôme Boucher alertaient Thomas Boété en première mi-temps mais Rostrenen n'était pas en reste, notamment sur un tir tendu de Le Cozler qui obligeait Brigardis à sortir le grand jeu juste avant les vestiaires.

Les Bégarrois mettaient enfin en application les conseils du coach dès la reprise à savoir : « accélérer le rythme ». Leur bonne période était récompensée par un but de Pierre Guillou sur une passe de Maxime Le Guern, qui sera d'ailleurs le seul du match (0-1, 63') même si Brigardis, dans un bon jour, sera encore sollicité à plusieurs reprises. Hélas pour les locaux, leur bonne réaction de fin de partie sera vaine malgré des tentatives intéressantes d'Emeric Cosperec et William Goualou. 




STAGE FOOT VACANCES : Du sport, du partage et de beaux souvenirs

 
Le Rostrenen FC organisait, du lundi 23 au mercredi 25 octobre, un stage de perfectionnement football pour les catégories U11 et U13. Ce sont 21 jeunes joueurs et joueuses qui ont donc chaussé les crampons en ce début de semaine, dans la bonne humeur, pour jouer et partager leur passion sur les terrains de Toulhuit.

Le programme concocté par Jonathan Vitré et Thibault Coadic avait tout pour plaire à nos petits footeux ! Tennis ballon, mini tournoi, parcours de foot golf, spécifiques gardien de but et attaquants et journée guingampaise, certains se sont distingués dans des pratiques innovantes et une approche très ludique du football. 

Un accueil particulièrement attentionné leur a été réservé mercredi à Roudourou par Christophe Gautier, directeur communication EAG et ancien joueur de Rostrenen. Ils ont eu la chance de visiter le stade après avoir assisté à la séance du groupe professionnel et récolté les signatures de leurs idoles. 

Ils poursuivent maintenant leurs vacances et reprendrons les chemains de l'entrainement le mercredi 8 novembre.
 
Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site